BLOGUE : Management du COVID

Présentation

Management du COVID

Il ne fait aucun doute que le problème principal qui retarde la sortie de crise en Europe est un problème de production. Avec plus de doses, nous vaccinerions beaucoup plus rapidement et massivement, pas seulement en Europe mais dans le monde. Un problème de gestion de production ? Oui, bien sûr. Mais aussi et surtout de mises en oeuvre de partenariats inter-entreprises, de transfert de technologie et de management de la propriété intellectuelle : demander à un laboratoire de fabriquer le produit d’un autre n’a rien d’une opération simple. Ce n’est qu’ensuite que se posera la question de convaincre les derniers réticents de se faire vacciner, en mobilisant les techniques du marketing social. Mais si c’est le problème d’aujourd’hui, les problématiques de management se sont cumulées avant : gestion des risques et prévention avant la crise, gestion de crise bien évidemment, logistique (personne n’a oublié nos soignants habillés de sacs poubelle), gestion des ressources humaines avec le basculement massif vers le télétravail, management de la R&D, des experts et plus globalement de l’innovation, avec le contraste de la performance des différents laboratoires en la matière. On le voit, les problématiques de management sont absolument centrales dans cette crise. C’est sans doute la raison qui a conduit le gouvernement français à inclure d’éminents spécialistes de ces questions au sein du conseil scientifique (notre photo) formé pour aider le gouvernement à gérer la crise de la covid-19 au nombre de… zéro. Un paradoxe bien français, sans doute lié à une forme de mépris pour le management [lien pointant sur l’article de Pascal dés qu’on l’aura mis en ligne]. Mais pas seulement : ce blog montre malheureusement que la France n’a pas le monopole des aberrations en la matière…

Face à ce décalage criant entre la nature des problèmes à traiter et les expertises mobilisées pour le faire, l’équipe RIST [lien vers le site web] a décidé de prendre la plume et d’exposer le point de vue d’experts de ces sujets, membres ou non de l’équipe. Nous espérons ainsi éclairer la première grande crise mondiale du 21ème siècle sous des angles si souvent ignorés des décideurs et des médias…

 

 

 

Les animateurs de ce blogue:

Saïd ABU-SHELEIH (chercheur à Economia – HEM)

Denis CHENEVERT (professeur à HEC Montréal, directeur du Pôle Santé, codirecteur du Pôle Métiers Dirigeant(e)s, membre du metaRISTLab)

Pascal CORBEL (professeur à l’Université Paris Saclay, Co animateur du metaRISTLab, membre de RIST Groupe)

François FORT (directeur général de RIST Groupe, Co animateur du metaRISTLab, enseignant chercheur à l’Université Paris Dauphine)

Catherine KUSZLA (professeur à l’Université Paris Ouest La Défense, consultante et chercheuse RIST)

Philippe PORTIER (Directeur de projet et consultant chez RIST Groupe, ancien professeur à EM Lyon)

Hammad SQALLI (chercheur à Economia – HEM)

 

Partenariat avec Economia, HEM Research Center

Economia, le laboratoire de recherche de HEM, la plus importante école de commerce du Maroc, et RIST Groupe ont décidé de collaborer pour la réalisation de ce blogue. Plusieurs chercheurs du laboratoire sont ainsi impliqués dans la coanimation et la rédaction d’articles. L’ensemble des contributions affichées sur le blogue est reproduit dans les pages du site Economia.

Avec les contributions d’HEC Montréal et d’autres partenaires internationaux de RIST, cela permet une ébauche de panorama international.

Pourquoi un focus sur les questions d’accélération ?

Le covid, c’est une histoire de course poursuite entre un virus et le reste du Monde, un match macabre où la vitesse est un facteur clé : comment aller plus vite que ce virus et sa production de mutants ? Cela interpelle les industries pharmaceutiques, bien sûr (la R&D et la production mais finalement toutes les fonctions des entreprises de la chaîne de valeur) ainsi que les pouvoirs publics aux différents niveaux impliqués.

Dans les R&D pharma, l’accélération a été, au moins pour certaines, foudroyante. Mobilisation des moyens numériques les plus sophistiqués, engagement des équipes, qualité des coopérations asymétriques (public/privé, grand groupe/startup), vitesse de décision et capacité de focalisation des ressources…Des processus d’accélération qu’étudie RIST depuis une dizaine d’années au travers de son programme de recherche « TIME TO MARKET », qui a bénéficié de partenariats nombreux, notamment avec AIR LIQUIDE, BRGM, IDEMIA, MICHELIN, SAGEM DEFENSE SECURITE, TURBOMECA…

Accélérer et augmenter la réflexion, l’intelligence, la capacité à mettre sous contrôle : telle est l’équation d’aujourd’hui pour résister, et pour préparer le Futur.

RIST travaille précisément sur cette équation, en mettant au point des dispositifs d’accélération d’acquisition de compétences d’expertise (AxPert©) et dans le cadre du TAOTANK©, son think tank dédié à l’avenir des fonctions support.

Une équation semblable à ce qui se joue en matière de politiques publiques : décider plus vite, en injectant plus d’intelligence collective et de réflexion…

Pourquoi un focus sur Expertise/décision ?

Les décideurs sont aujourd’hui confrontés à trois séries de facteurs qui :

  • pèsent sur la prise de décision :
  • se sont largement amplifiés depuis une trentaine d’années
  1. la complexité des éléments à prendre en compte, le caractère systémique des décisions
  2. la nécessité paradoxale, de prendre le risque inhérent à toute décision dans un contexte social qui cherche le risque zéro
  3. le besoin d’anticipation constant, qui confine parfois à l’addiction et conduit à se projeter incessamment dans l’avenir et à obérer le présent, en effaçant le passé.

 

Par conséquent, pour éclairer les décideurs, qu’il s’agisse des dirigeants d’entreprises ou d’administrations, qu’il s’agisse des acteurs clé des politiques publiques nationales et territoriales, le recours aux experts est devenu incontournable. Il en est d’ailleurs de même pour le « public », autrement dit les « citoyens », les « électeurs », aussi bien pour comprendre les questions de société que pour leurs propres décisions individuelles et familiales…

RIST, se basant autant sur les écrits académiques que sur ses nombreuses expériences d’intervention dans les organisations, définit justement l’expert comme « un acteur capable, face à une situation complexe, incertaine et originale, de porter un regard prédictif nourrissant les décisions ».

Se pose alors la question de la légitimité de l’expertise. Comment distinguer l’expert prospectiviste du prédicateur, que ce dernier soit mû par la bonne volonté, soumis aux conflits d’intérêts ou encore suspecté de charlatanisme et de véhiculer de fausses conclusions ? La légitimité de l’expertise s’obtient et s’évalue grâce à au moins deux critères : voir l’ensemble de l’article ici

Pourquoi un focus sur les questions de contrôle et liberté ?

Un texte co-écrit par Catherine Kuszla et François Fort, en cours de finalisation

Dernières éditions

Contrôle et liberté dans les établissements de santé québécois en contexte de crise. Que peut-on conclure ?

Contrôle et liberté dans les établissements de santé québécois en contexte de crise. Que peut-on conclure ?

Un article de Denis Chenevert (Professeur à HEC Montréal, Directeur du Pôle Santé, Codirecteur du Pôle Métiers des Dirigeant(e)s, écrit pour le colloque du metaRISTLab 2021 "Contrôle et Liberté"  Les actes complets sont à paraître fin 2021     Le débat entre...

lire plus